Billets de collectiflinky63

La facture d’électricité de Corinne et Didier a doublé

Mareuil-lès-Meaux ► Compteur Linky : la facture d’électricité de Corinne et Didier a doublé

08 Mai 2018

 

La facture d’électricité du couple d’habitants de Mareuil-lès-Meaux est « salée » depuis l’installation en juin 2017 du compteur Linky. Corinne et Didier ont témoigné pour Magjournal, dimanche 6 mai.

La facture d’électricité est passée de 550 euros, pour deux mois avec une consommation de 1 800 kWh, en janvier 2017, à 1 140 euros avec 3 700 kWh, un an plus tard. Pourtant Corinne et Didier assurent n’avoir pas changé leurs habitudes de consommation et pointent un dysfonctionnement du compteur Linky installé en 2016. Ils mènent depuis un combat « du pot de terre contre le pot de fer ».

En effet, Enedis, l’entreprise chargée de déployer les compteurs dans toute la France, n’a pas constaté de problème. Les réponses apportées sont loin de satisfaire le couple. Didier raconte : « Ils nous ont d’abord dit que les anciennes factures étaient sous-évaluées parce que notre compteur ne fonctionnait que sur deux phases, l’une était défectueuse. Pourtant, à l’époque, tous les appareils électriques fonctionnaient normalement. A chaque fois que nous leur avons donné une réponse factuelle contradictoire, ils nous ont sorti une nouvelle explication ».

 

Entre l’entreprise et ses clients, le courant ne passe plus et la situation n’est pas prête à s’arranger. Didier et Corinne ont subi des coupures de courant qui ont entraîné des dommages sur la pompe à chaleur et la machine à laver, rendues inutilisables. D’autres dysfonctionnements sont régulièrement constatés. « Un jour, la porte de notre garage s’est ouverte toute seule » se souvient encore Didier.

La courbe des consommations montre parfois des pics anormaux, sans que le couple n’ait utilisé le moindre appareil. « Nous aurions apparemment beaucoup consommé au mois d’août alors que nous étions en vacances et que seul le frigo et l’alarme étaient branchés » précise Corinne. L’entreprise a même refusé un échange de compteur ou la pose d’un deuxième compteur pour comparer les consommations.

Une impasse

Le couple se retrouve sans solution d’autant qu’aucune réponse précise n’a été apportée par Enedis malgré l’envoi de nombreux courriers. Leur assurance a besoin qu’Enedis atteste qu’il y a eu des coupures pour indemniser les dommages causés sur les appareils. De plus, Corinne et Didier ont dû abandonner leur projet de vente immobilière : « Avec une facture de 600 euros par mois, personne ne voudra acheter notre maison » lâche Corinne.

Le service consommateur a été saisi et le dossier a été transmis au médiateur EDF mais le couple s’attend à une action en justice : « Les deux entreprises, EDF et Enedis, se renvoient la balle ». Un combat de plusieurs années commence.

 

Explosion en Meurthe-et-Moselle

planete.fr

Linky : un compteur provoque une explosion en Meurthe-et-Moselle

Linky : un compteur provoque une explosion en Meurthe-et-MoselleAFP

Un couple de commerçants de Dieulouard n’est pas prêt d’oublier l’installation de son nouveau compteur électrique Linky. Il a tout simplement explosé.

Les appareils sautent juste après l'installation du compteur Linky

Depuis 28 ans, Michel et Marie-Hélène Guérard sont bijoutiers à Dieulouard en Meurthe-et-Moselle. Au début de l’année, comme de nombreux citoyens, ils ont été informés de l’installation prochaine d’un nouveau compteur Linky. Le déploiement de ces boitiers a été voté dans le cadre de la loi de transition énergétique pour la croissance verte en 2015, et ils sont loin de faire l’unanimité. La mésaventure arrivée au couple de commerçants ne devrait pas inverser la tendance. 

A la mi-janvier, un technicien employé par une société à laquelle Enedis sous-traite se rend chez eux afin d’installer le compteur Linky, sauf qu’au moment de le mettre en route, de nombreux appareils explosent. "Les ampoules de toutes les lampes, les rampes de néons, la hotte de la cuisine, le four, le téléphone fixe que j’ai retrouvé sous la table, le transformateur du téléphone éventré, tout ce qui était branché a sauté. Un désastre !", raconte Marie-Hélène Guérard à l’Est Républicain.

A lire aussi : Compteur Linky : le petit boîtier qui fait désordre 

Les compteurs Linky suscitent des interrogations

Publicité

Loin de vouloir poursuivre son intervention plus longtemps, le technicien est parti assurant que l’explosion n’était pas de son fait. Complètement démunis les bijoutiers ont fait appel à un ami qui a mesuré le voltage dans les prises de leur domicile. Il était compris entre 280 et 320 volts alors que normalement il est de 230 volts en France.

Marie-Hélène et son époux se sont tournés vers Enedis qui a reconnu une erreur. L’entreprise a d’ailleurs assuré au quotidien régional qu’elle "prendra toutes ses responsabilités dans ce dossier et s’engage à prendre en charge les frais réels qui resteront à la charge de ces personnes.". Car c’est bien l’indemnisation qui pose aujourd’hui problème. Enedis a fait parvenir un dossier de réclamation au couple afin qui l’envoie à son assurance, qui applique elle un "coefficient vétusté". Résultat, les deux bijoutiers estiment qu’ils vont perdre 6000 euros dans le remboursement des dommages. Une somme qu’Enedis devrait finalement rembourser donc.

Cette explosition vient fourbir un peu plus les armes des différents collectifs qui se montent en France contre le déploiement des compteurs Linky. En décembre 2017, Que Choisir se faisait l’écho de plusieurs consommateurs qui accusent le boitier d’être à l’origine de départs de feu dans leur logement. De son côté, Enedis met en avant les différents paramètres qui peuvent causer un départ d’incendie. "On ne constate aucune hausse des cas depuis le déploiement de Linky. Nous n’avons connaissance d’aucun départ de feu lié au compteur Linky, ni d’aucun problème d’installation", déclarait alors l’entreprise.

 

 

"Que choisir" perd son procès contre Stéphane Lhomme

"Que choisir" perd son procès contre Stéphane Lhomme.

Des liens contractuels existent bien entre cette association de consommateurs et Enedis.

Que choisir perd son procesque-choisir-perd-son-proces.docx (38.73 Ko)

Pétitions à relayer

Le site Cyber@cteurs s'est fait une spécialité de l'action par internet, nous vous engageons à participer à cette cyber@ction, tous les détails sur le lien en bas de l'article.

Lire la suite

Consignes d'Enedis aux poseurs

ENEDIS donne des consignes à ses poseurs : Que faire si ... ?

Cadenas/affiches sur le compteur ou le coffret ou la gaine ??

  • -->  Ne pas tenir compte des affiches
  • --> Casser le cadenas si besoin
  • --> Remplacer les compteurs

Magnifique respect de la vie privée, la propriété privée, la volonté des citoyens !!! 

Et les autres consignes sont du même tonneau, lisez plutôt !!

 

Fiche 3 enedis consignes aux poseurs

 

 

Lire la suite

vos factures augmentent ?

Il y a sur le forum de discussion un article qui expliquerait certaines augmentations de facture : à lire ici

Pour les particuliers

Et en plus des documents que nous avons publié ici, Stéphane Lhomme a rajouté sur son site de nouvelles lettres-types.

http://refus.linky.gazpar.free.fr/docs-particuliers-anti-linky.htm

Pour vos mairies

Le cabinet d'avocats Artemisia a produit une note juridique concernant Linky, à destination des maires et élus municipaux. Ceux-ci y apprendront notamment que les compteurs appartiennent bien aux communes, quel que soit le cas de figure, et que les relevés des données de consommation sont contraires à la protection de la vie privée, comme le disent les opposants depuis plus d'un an. Ils y trouveront en outre des modèles d'arrêtés municipaux.
Ainsi que des documents pour aider les particuliers à refuser le compteur.

Voir le site de Stéphane Lhomme 
http://refus.linky.gazpar.free.fr/nouvelles-deliberations-anti-linky.htm

Le cadre légal

La directive européenne du 13 juillet 2009  stipule que « les États membres veillent à la mise en place de systèmes intelligents de mesure qui favorisent la participation active des consommateurs au marché de la fourniture d’électricité. ». La Loi relative à la « Transition Energétique Pour la Croissance Verte » prévoit la généralisation de compteurs «communicants». D’ici à 2021, 35 millions de compteurs Linky et 700 000 concentrateurs devraient être installés.