Explosion en Meurthe-et-Moselle

planete.fr

Linky : un compteur provoque une explosion en Meurthe-et-Moselle

Linky : un compteur provoque une explosion en Meurthe-et-MoselleAFP

Un couple de commerçants de Dieulouard n’est pas prêt d’oublier l’installation de son nouveau compteur électrique Linky. Il a tout simplement explosé.

Les appareils sautent juste après l'installation du compteur Linky

Depuis 28 ans, Michel et Marie-Hélène Guérard sont bijoutiers à Dieulouard en Meurthe-et-Moselle. Au début de l’année, comme de nombreux citoyens, ils ont été informés de l’installation prochaine d’un nouveau compteur Linky. Le déploiement de ces boitiers a été voté dans le cadre de la loi de transition énergétique pour la croissance verte en 2015, et ils sont loin de faire l’unanimité. La mésaventure arrivée au couple de commerçants ne devrait pas inverser la tendance. 

A la mi-janvier, un technicien employé par une société à laquelle Enedis sous-traite se rend chez eux afin d’installer le compteur Linky, sauf qu’au moment de le mettre en route, de nombreux appareils explosent. "Les ampoules de toutes les lampes, les rampes de néons, la hotte de la cuisine, le four, le téléphone fixe que j’ai retrouvé sous la table, le transformateur du téléphone éventré, tout ce qui était branché a sauté. Un désastre !", raconte Marie-Hélène Guérard à l’Est Républicain.

A lire aussi : Compteur Linky : le petit boîtier qui fait désordre 

Les compteurs Linky suscitent des interrogations

Publicité

Loin de vouloir poursuivre son intervention plus longtemps, le technicien est parti assurant que l’explosion n’était pas de son fait. Complètement démunis les bijoutiers ont fait appel à un ami qui a mesuré le voltage dans les prises de leur domicile. Il était compris entre 280 et 320 volts alors que normalement il est de 230 volts en France.

Marie-Hélène et son époux se sont tournés vers Enedis qui a reconnu une erreur. L’entreprise a d’ailleurs assuré au quotidien régional qu’elle "prendra toutes ses responsabilités dans ce dossier et s’engage à prendre en charge les frais réels qui resteront à la charge de ces personnes.". Car c’est bien l’indemnisation qui pose aujourd’hui problème. Enedis a fait parvenir un dossier de réclamation au couple afin qui l’envoie à son assurance, qui applique elle un "coefficient vétusté". Résultat, les deux bijoutiers estiment qu’ils vont perdre 6000 euros dans le remboursement des dommages. Une somme qu’Enedis devrait finalement rembourser donc.

Cette explosition vient fourbir un peu plus les armes des différents collectifs qui se montent en France contre le déploiement des compteurs Linky. En décembre 2017, Que Choisir se faisait l’écho de plusieurs consommateurs qui accusent le boitier d’être à l’origine de départs de feu dans leur logement. De son côté, Enedis met en avant les différents paramètres qui peuvent causer un départ d’incendie. "On ne constate aucune hausse des cas depuis le déploiement de Linky. Nous n’avons connaissance d’aucun départ de feu lié au compteur Linky, ni d’aucun problème d’installation", déclarait alors l’entreprise.