nouvelle classe de griefs contre Linky

Eddy Tutin
Eddy Tutin

le 07/03/2019 à 15:25 Citer ce message

Diverses motivations existent, qui justifient le refus de pose d'un compteur LINKY :
- Danger des champs électromagnétiques,
- Espionnage des habitudes des citoyens,
- Exploitation commerciale des données ainsi récoltées (qui seront source de multiples sollicitations telles que spams, appels
téléphoniques intempestifs, etc...)
- Dangerosité du compteur (incendie),
- etc..

Il y en a une autre dont personne ne parle et qui me parait au moins ausi importante que celles-ci réunies :
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
--------La fragilité intrinsèque du Linky face aux actions de vandalisme, sabotage et autres actions inavouables.-------
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Je m'explique :
Pour communiquer avec l'équipement en tête de ligne ET avec les autres Linky des signaux
dans la gamme 30 à 90 khz sont utilisés.
Un compteur Linky pour son propre fonctionnement consomme environ 2 à 3 watts.
Sur ces quelques watts, 100 milliwatts (0.1 watts) sont utilisés pour émettre ces signaux.
Il y a en fait dans ces compteurs un émetteur et un récepteur de radio dans cette gamme de fréquences.
Cette gamme d'ondes correspond à peu près à l'extrémité de l'ancienne gamme GO des postes de radio anciens.

La partie récepteur quant à elle, doit pouvoir recevoir un tel signal atténué par plusieurs centaines de mètres et
doit avoir une sensibilité de l'ordre de la dizaine de milliwatts.

Même avec un dispositif de protection (diodes tête-bêche, zener, gemov) l'entrée du circuit récepteur
doit être extrêmement fragile et doit protéger de tout sauf justement d'un signal dans la gamme de fréquences
sensée traverser ce dispositif.

Obtenir un générateur de signal de forte puissance à ces fréquences est extrêmement facile.(Plusieurs kilowatts).
Pour vous en convaincre tapez "chauffage par induction" sur Ebay (30euros).

Il est très facile de monter un générateur de quelques kilowatts qui soit portatif (alimenté par une batterie très courante).
Un étage pilote, quelques mosfets, condos selfs et résistances et le tour est joué.

Un individu pourrait donc connecter ce générateur à la première prise 220v qui se présente à lui à travers
2 condensateurs d'isolation (genre condos de démarrage moteur).
Il s'ensuivrait donc que le compteur qui alimente cette prise verrait son récepteur d'ordres définitivement hors service.
Tous les compteurs connectés à la même phase subiraient le même sort sachant que rien ne filtre ces fréquences.

Il n'est d'ailleurs pas prévu d'installer de tels filtres car l'intérêt principal prévu de ces compteurs est de piloter directement
par cpl les appareils gros consommateur (ballons d'eau chaude, radiateurs, fours, etc...) pour lisser la consommation.

Le nombre de personnes qui n'ont pas intérêt à voir se déployer ce genre de compteurs pour différentes raisons est certainement élevé.
Il est certain que beaucoup reprendront cette idée et qu'elle risque de couter très cher si beaucoup de compteurs sont installés.
Il est donc très important de la faire circuler afin d'éviter une telle perte.

Bien entendu une telle tentative de vandalisme est parfaitement illégale et je déconseille fortement à quiconque d'essayer.
Néanmoins il est très important de la faire connaitre de façon à pouvoir réagir à temps car d'autres ont sans doute déjà eu
une idée similaire.
On ne trouve pas encore de boutiques chinoises proposant un tel dispositif sur le net mais cela ne saurait tarder.
Evidemment s'il n'y avait pas de compteurs Linky, il n'y aurai pas de problème.

Tutinus, electronicien

Répondre à ce message