La facture d’électricité de Corinne et Didier a doublé

Mareuil-lès-Meaux ► Compteur Linky : la facture d’électricité de Corinne et Didier a doublé

08 Mai 2018

 

La facture d’électricité du couple d’habitants de Mareuil-lès-Meaux est « salée » depuis l’installation en juin 2017 du compteur Linky. Corinne et Didier ont témoigné pour Magjournal, dimanche 6 mai.

La facture d’électricité est passée de 550 euros, pour deux mois avec une consommation de 1 800 kWh, en janvier 2017, à 1 140 euros avec 3 700 kWh, un an plus tard. Pourtant Corinne et Didier assurent n’avoir pas changé leurs habitudes de consommation et pointent un dysfonctionnement du compteur Linky installé en 2016. Ils mènent depuis un combat « du pot de terre contre le pot de fer ».

En effet, Enedis, l’entreprise chargée de déployer les compteurs dans toute la France, n’a pas constaté de problème. Les réponses apportées sont loin de satisfaire le couple. Didier raconte : « Ils nous ont d’abord dit que les anciennes factures étaient sous-évaluées parce que notre compteur ne fonctionnait que sur deux phases, l’une était défectueuse. Pourtant, à l’époque, tous les appareils électriques fonctionnaient normalement. A chaque fois que nous leur avons donné une réponse factuelle contradictoire, ils nous ont sorti une nouvelle explication ».

 

Entre l’entreprise et ses clients, le courant ne passe plus et la situation n’est pas prête à s’arranger. Didier et Corinne ont subi des coupures de courant qui ont entraîné des dommages sur la pompe à chaleur et la machine à laver, rendues inutilisables. D’autres dysfonctionnements sont régulièrement constatés. « Un jour, la porte de notre garage s’est ouverte toute seule » se souvient encore Didier.

La courbe des consommations montre parfois des pics anormaux, sans que le couple n’ait utilisé le moindre appareil. « Nous aurions apparemment beaucoup consommé au mois d’août alors que nous étions en vacances et que seul le frigo et l’alarme étaient branchés » précise Corinne. L’entreprise a même refusé un échange de compteur ou la pose d’un deuxième compteur pour comparer les consommations.

Une impasse

Le couple se retrouve sans solution d’autant qu’aucune réponse précise n’a été apportée par Enedis malgré l’envoi de nombreux courriers. Leur assurance a besoin qu’Enedis atteste qu’il y a eu des coupures pour indemniser les dommages causés sur les appareils. De plus, Corinne et Didier ont dû abandonner leur projet de vente immobilière : « Avec une facture de 600 euros par mois, personne ne voudra acheter notre maison » lâche Corinne.

Le service consommateur a été saisi et le dossier a été transmis au médiateur EDF mais le couple s’attend à une action en justice : « Les deux entreprises, EDF et Enedis, se renvoient la balle ». Un combat de plusieurs années commence.