Mensonges pour imposer Linky

Alerte à la pose sournoise de Linky

S'ils n'ont pas réussi à vous imposer Linky, ils vont essayer de ruser pour parvenir leur fin. Restez vigilant et conscient que vous n'êtes pas seul !

Premier prétexte : compteur en panne

Next-up nous alerte sur les mensonges d’Enedis pour poser des Linky

Nouvelle stratégie SOURNOISE de pose des compteurs connectés Linky développée sur tout le territoire Français.
En effets il est constaté que lors de la relève ordinaire du comptage par les releveurs à pieds, ceux-ci déclarent aux consommateurs que leurs compteurs semblent défaillants, voire comptent faux et qu'il faut procéder à leurs remplacements.
Ils rajoutent qu'il n'y a aucun soucis tout est gratuit et que cela ne prend que quelques minutes.
En réalité c'est tout faux, le gens qui acceptent se retrouvent, ce qui n'est pas dit, évidemment avec un compteur Linky (qu'ils paieront en 2021) et qui est simplement initialisé, le raccordement aux CPL G3 se fera ultérieurement à distance lorsque le concentrateur sera installé dans la zone.

 

Deuxième prétexte : vente d'une habitation

Enedis a trouvé un argument fallacieux supplémentaire pour convaincre les récalcitrants d'accepter Linky. En effet, Enedis prétend que la vente d'une habitation n'est possible que si celle-ci est équipée du compteur Linky.

Ceci est faux, bien sûr !

Nous attirons votre attention sur le fait qu'Enedis ne sera jamais à cours de mensonges pour imposer Linky. Ne vous laissez pas surprendre, influencer ni intimider, prenez le temps de vous renseigner. Ces pratiques sont répugnantes et détestables, elles prouvent que l'opérateur méprise les particuliers qu'il prend clairement pour des imbéciles. Cette société n'est plus crédible parce que plus respectable.

Troisième prétexte : emménagement

Une étudiante a emménagé dans un studio cet été. Elle a contacté EDF par téléphone pour souscrire un contrat. Une fois les formalités remplies, son interlocutrice lui a affirmé que tout était en ordre et qu'il ne restait qu'à fixer un rendez-vous avec Enedis pour vérifier la sécurité du compteur (qui dans ce cas était un compteur bleu), elle a précisé que ceci était indispensable pour finaliser le contrat.

Cette dernière précision a mis la puce à l'oreille de notre étudiante qui avait barricadé son compteur dès son entrée dans le studio. En effet, au cours de ses études, elle avait dû déménager plusieurs fois et jamais Enedis n'avait vérifié la sécurité de son compteur. Le contrat avec EDF avait toujours été conclu simplement par téléphone sans aucune condition.

On observe là un zèle surprenant de la part d'Enedis... Que ce passage conditionne la finalisation du contrat sent ... le roussi pour son compteur bleu !

Elise a appel à un autre fournisseur d'électricité qui, lui, ne conditionnait pas la finalisation du contrat au passage d'Enedis. Cependant, un poseur de chez « Solution 30 » est arrivé quelques jours plus tard mais notre étudiante a tenu bon !

Date de dernière mise à jour : 19/11/2018