Réponse article La Montagne 26/09

 

Un article bourré de contre-vérités

 

Nous tenons à répondre point par point à  l'article  paru dans la Montagne Web de Clermont-Ferrand le 26 septembre 2018.

lien de cet article  :  https://www.lamontagne.fr/clermont-ferrand/vie-pratique-consommation/puy-de-dome/2018/09/26/bloquer-son-coffret-electrique-pour-empecher-l-installation-de-linky-illegal-et-dangereux_12993607.html#refresh

 

Notre réponse

 

      Contrairement à ce qui est dit dans cet article, le blocage des compteurs n’est pas récent, il remonte au début du déploiement des compteurs Linky. Ce barricadage est fait parce que malheureusement Enedis et ses sous-traitants ne respectent pas le refus de la part des usagers de ces compteurs communicants à l’origine de graves problèmes de santé¹, de problèmes tout aussi graves de sécurité², de problèmes financiers³ et  de respect de la vie privée et enfin de problèmes écologiques⁴.

      Une première précision pour rassurer Pierre-François Mangeon : le coupe-circuit ne se trouve pas à l’intérieur du coffret du compteur électrique mais à l’intérieur du petit coffret placé sous celui  du compteur électrique. Les particuliers ne bloquent que le coffret du compteur, le coffret du coupe-circuit restant libre pour toute intervention. Les pompiers peuvent donc agir librement pour la sécurité de chacun et de mémoire d’Auvergnat, jamais un pompier n’est resté paralysé devant une chaîne ou un cadenas !

    Ceci dit, Enedis a raison de s’inquiéter : le nombre des incendies de compteur a énormément augmenté depuis le début de la pose des Linky. Le blocage des compteurs n’en est pas la cause. De nombreux témoignages de particuliers accusent le compteur Linky, lui-même !

    Une deuxième précision : le coffret est payé par le particulier lorsqu’il construit sa maison, il est donc sa propriété contrairement à ce qui est dit dans cet article.

     Les particuliers déplorent infiniment cette situation mais ils déplorent aussi le fait qu’Enedis soit lui-même dans l’illégalité. Il n’est pas légal d’imposer un objet connecté au domicile des particuliers qui le refusent. Il n’y a pas de loi qui stipule que le particulier est obligé d’accepter ce compteur. D’autre part, le jugement de La Rochelle du 20 juin 2017₅ reconnaît au particulier le droit de barricader son compteur. Pourquoi les particuliers dont le compteur est à l’extérieur de la propriété n’auraient-ils pas le droit de refuser le linky alors que ceux dont le compteur est à l’intérieur en ont le droit ? Tous les Français ne seraient donc pas égaux en droits ?

     Quant-à la fable ridicule de la caméra, même les naïfs en rient…

     Une troisième précision : « Enedis affirme fermement que ni le compteur, ni l’intervention ne seront facturés au client ». Le rapport de la cour des comptes affirme non moins fermement qu’à partir de 2021, les consommateurs paieront le compteur Linky. Il précise que le projet Linky a été financé d’une part sur des fonds propres et d’autre part par un emprunt à 0,7 % et que les usagers paieront le tout avec un taux d’intérêt à 4,6 %, soit un bénéfice de 500 millions d’euros pour Enedis. Ceci est vérifiable :

https://www.ccomptes.fr/sites/default/files/2018-01/07-compteurs-communicants-Linky-Tome-1.pdf

Encore un mensonge ! Une preuve de plus qu’Enedis prend les Français et les média  pour des imbéciles!!!

¹,²,³,⁴,₅ : voir sur notre site, les explications.